Guide Tao
Guadeloupe
 originale et durable

Par Cécile Lallemand et Elodie Noël

Ouvrage publié sous la direction d’Ophélie Cohen 
et Pascaline Deshayes

Editions Viatao - 21 rue Blondel, 75002 Paris

ISBN 9782359080421

Mode d'emploi

Merci beaucoup pour l'achat de cet ebook. Voici maintenant quelques conseils pour en profiter au mieux !

Comme vous le constaterez lors de votre lecture, nous avons voulu rendre ce livre numérique le plus pratique possible. Pour cette raison, vous trouverez de nombreux liens internes (vers d'autres pages de ce livre) et externes (vers des pages web). Vous pouvez par exemple retrouver chaque adresse placée sur la carte en cliquant simplement sur son numéro.

Pour des raisons de mise en page, nous vous conseillons d'utiliser une taille de police intermédiaire, voir petite. Dans le cas contraire, la mise en page risque d'être déséquilibrée et les photos et cartes coupées... mais rien de grave pour la lecture.

Selon le matériel que vous utilisez pour la lecture, il sera plus ou moins facile de revenir en arrière lors de votre navigation, notamment lorsque vous avez cliqué sur un lien interne.

- Sur iPad/iPhone/iPod touch : vous verrez en bas, à droite et à gauche, les mentions "Revenir à la p. xx" et "Aller à la p.xx" lorsque vous avez navigué dans le livre en sautant des pages. C'est sur ces mots qu'il faut cliquer lorsque vous souhaitez repartir en arrière (ou en avant), vers une page qui n'était pas la précédente.

- Sur kindle : en découvrant le menu du haut, il vous suffit de cliquer sur la flèche "retour" (<) pour revenir en arrière.

- Sur kobo : le bouton "page précédente", dans le menu du bas, vous permet à revenir en arrière.

Nous avons également inclu de nombreuses photos et illustrations. Voici comment en profiter au mieux :

- Sur iPad/iPhone/iPod touch : vous pouvez cliquer et zoomer sur chacune d'entre elles pour y voir plus clair. Vous n'avez ensuite qu'à cliquer sur la X en haut à gauche de l'image pour la fermer et revenir à votre lecture.

- Sur kindle et kobo : aucune interaction n'est possible avec elles... mais les photos restent agréables à regarder !

- Sur kobo : les cartes et photo s'afficheront plus au moins bien selon le format de votre liseuse (mini ou normale), nous n'avons malheureusement pas réussi à obtenir un format homogène. La lecture reste néanmoins agréable.

Carte Générale


Edito

En quête de dépaysement, vous avez choisi la Guadeloupe et vous avez eu raison ! Vous hésitez encore ? Alors sachez que vous vous apprêtez à découvrir là une destination plurielle... Et cela, à tous les niveaux ! Bien qu’on dise « La » Guadeloupe, il s’agit avant tout d’un archipel dont six îles sont habitées. Volcaniques ou calcaires, ces îles de Guadeloupe abritent des paysages extrêmement divers. En quelques kilomètres, on passe de la mer à la montagne, de la forêt sèche à la végétation d’altitude en traversant la forêt dense humide, des plages de sable blanc à celles de sable ocre, gris ou noir, des littoraux escarpés aux mornes karstiques, des champs de canne, d’ananas ou de banane aux vallons maraîchers... 

La nature y est particulièrement généreuse avec une biodiversité exceptionnelle et plusieurs espèces endémiques comme l’iguane des Petites Antilles ou le tapeur, pic de la Guadeloupe. Les hommes et les femmes de Guadeloupe participent eux aussi à cette diversité. Ils viennent de tous les continents, d’Afrique, d’Europe, d’Inde ou du Moyen-Orient et ils se sont mêlés pour donner une culture ouverte sur le monde. Au-delà de l’architecture, des arts accessibles dans les musées ou autres, nous vous invitons à vivre cette culture auprès de la population guadeloupéenne : sur les marchés, lors de vos activités, dans les rues, dans les léwoz... 

Vous trouverez dans ce guide des clés pour comprendre l’environnement physique et la société. Nous vous proposons des adresses au cœur de la Guadeloupe, engagées, authentiques ou atypiques pour sortir des clichés habituels.

Bonne découverte !

3postit

Préparer son voyage 

Quand partir ?

4PostIt

La Guadeloupe est une destination touristique et en vit quasiment toute l'année. Toutefois, il existe globalement deux basses saisons, mai-juin et septembre-octobre. Lors de cette dernière, mieux vaut tenir compte des fermetures annuelles !

Si l’on distingue deux grandes saisons, le Carême et l’Hivernage, séparées par des périodes de transition, il existe de nombreux micro-climats dus au relief marqué.
Les montagnes de la Basse-Terre et la Côte Au-vent sont les régions les plus arrosées. La Grande-Terre, Marie-Galante, La Désirade et la Côte Sous-le-vent sont particulièrement sèches durant le Carême. Pour aller plus loin : meteo.gp

En fait les saisons ne sont plus autant marquées qu’autrefois, l’archipel n’échappe pas au changement climatique.

Pour les observations naturalistes de certaines espèces, sachez que les baleines à bosse sont présentes dans les eaux de Guadeloupe pour la reproduction de décembre-janvier à avril-mai de chaque année. Trois espèces de tortues marines fréquentent également les plages de Guadeloupe pour pondre entre mars et octobre. La Guadeloupe est aussi une escale pour plusieurs oiseaux migrateurs.

4photo

Visa

La Guadeloupe est une région de France constituée d’un seul département : il n’y a pas besoin de visa pour les ressortissants de l’UE ! Les étrangers peuvent se renseigner à l’Adresse : suivante : vosdroits.service-public.fr

Argent

Vous trouverez des distributeurs de billets dans quasiment tous les bourgs pour prélever vos euros. Les grandes banques nationales sont présentes, avec une forte représentation de La Banque Postale. De nombreux commerces n’offrent pas de moyens de télépaiement ou définissent un minimum pour la carte bleue (8, 10 ou 15€), alors ayez toujours des espèces ! Attention ! Les stations essences n’acceptent pas les chèques quels qu’ils soient.

Budget

Les prix sont en général plus élevés qu’en France hexagonale du fait du coût du transport. On trouve des prestations touristiques dans toutes les gammes de tarifs.

Tableautarif

Les hébergements ont en général des Tarifs : haute saison et des Tarifs : basse saison. Les Tarifs : indiqués dans le guide sont appliqués en haute saison.

Santé

Virus de la dengue et depuis peu du chikungunya : protégez-vous des moustiques ! Plus d’info sur inserm.fr.

Leptospirose : maladie bactérienne véhiculée par les urines d’animaux. Bien laver les fruits et légumes avant de les consommer, protéger les lésions de la peau et éviter de marcher pieds nus dans la boue. vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/leptospirose.

Numéros utiles

Les numéros d’urgence sont les même que dans l’Hexagone : SAMU 15 - Police 17 - Pompiers 18 - SMUR 0590 91 39 39.

Météo France : 0 892 68 08 08 ou meteo.gp.

Opposition carte bleue : 0 892 705 705 ou le numéro fourni par votre banque.
Liste de ces numéros par banque : mastercard.com/fr/particuliers/faire-opposition.html

Risques

Le dépaysement n’exclut malheureusement pas la délinquance : évitez de laisser vos effets personnels visibles dans les voitures, notamment sur les parkings des sites naturels. Evitez également de laisser vos affaires sans surveillance sur la plage.

Les crues des rivières sont soudaines : n’engagez pas de traversées de rivières si un temps pluvieux est annoncé, et lors des bains surveillez régulièrement le niveau d’eau.

Les conséquences des cyclones sont imprévisibles (arbres arrachés, tôles envolées, raz-de-marée...) : inutile de braver les éléments, respectez les consignes diffusées par Météo France via son site internet et les médias locaux.

Déplacements

Le bus est à faire au moins une fois pour rencontrer une ambiance toute particulière. C’est l’occasion de discuter avec les gens du pays, d’écouter la musique du moment... Les tarifs sont variables en fonction des compagnies.

Beaucoup moins écolo mais sans nul doute plus pratique, la voiture de tourisme vous permettra d’être libre et de parcourir les petites routes au gré de vos envies.

Pour aller dans les îles du Sud, le bateau est incontournable. Attention, soyez au port bien à l’avance pour ne pas rater votre bateau. Si vous êtes sujet au mal de mer, préférez le pont même si ça mouille parfois. Pour les liaisons entre Terre-de-Haut et Terre- de-Bas, les horaires ne sont pas toujours respectés, une navette peut être annulée sans que l’on crie gare !

Le stop ne fonctionne pas trop mal mais les gens restent en général réticents à prendre des auto-stoppeurs.

Le covoiturage est encore confidentiel et par conséquent peu adapté aux voyageurs. Mais quelques personnes amorcent cependant quelques actions, à tester ! Retrouvez l’initiative Covoiturage Guadeloupe sur Facebook.

Le vélo n’est pas recommandé en Basse-Terre sauf si vous êtes un sportif aguerri. En Grande-Terre, une boucle est en cours d’aménagement pour la randonnée pédestre et le VTT. A Marie- Galante, aux Saintes et à la Désirade où la circulation est moins dense et les routes moins sinueuses, nous vous invitons à privilégier ce moyen de transport qui permet une découverte écologique et proche du territoire. Vous ne trouverez cependant quasiment aucune piste cyclable, alors soyez vigilants et prudents !

La Guadeloupe peut aussi se découvrir à pied, en empruntant les multiples traces de randonnées pédestres. 

Ouvrage à consulter :

« La Guadeloupe et ses îles à pied : 49 promenades de randonnées » - Topo Guides - Fédération Française de Randonnée.

Cartes IGN : www.ign.fr

7Photo

Adresses

Si vous cherchez la localisation d’une adresse, ne soyez pas surpris de ne pas toujours trouver de numéro. Ils sont souvent absents et les adresses sont données en fonction du nom de la rue et de la section (quartier). Vous rencontrerez souvent de rigolos amoncellements de boîtes aux lettres à l’entrée des ruelles ou des chemins. Ils permettent de faciliter la tournée du facteur. 

Hébergements

La Guadeloupe compte une large gamme d’hébergements, allant de la chambre d’hôtes intimiste aux grands hôtels du tourisme de masse. La Basse-Terre compte essentiellement de petits hébergements comme des gîtes, bungalows ou chambres d’hôte. La Grande-Terre, plus fréquentée, compte d’avantage de grands hôtels et locations saisonnières mais également quelques gîtes ruraux, bungalows en pleine nature et hôtels de charme.

En Basse-Terre et en Grande-Terre, peu d’hébergements proposent des prestations à la nuit. Il est souvent nécessaire de réserver pour plusieurs jours voire pour une semaine minimum. A La Désirade, à Marie-Galante et aux Saintes, l’hébergement à la nuit est courant car ces îles sont très visitées pour un, deux ou trois jours.

Plusieurs démarches de recommandation et de labellisation des hébergements et activités touristiques existent en Guadeloupe :

La Marque de confiance du Parc national de la Guadeloupe et l’association Guadeloupe Autrement : guadeloupe-parcnational.fr, guadeloupe-ecotourisme.fr

L’Association Guadeloupéenne d’Ecotourisme : ecotourisme-guadeloupe.org

L’Itinéraire Eco3 porté par la CCI des Iles de Guadeloupe pour accompagner les hébergements vers une labellisation (Green globe, Clé verte, Ecolabel européen) : guadeloupe.itineraire-eco3.com

Label Rando Accueil géré par le Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe : lesilesdeguadeloupe.com

Nourriture

Pour vous restaurer, la Guadeloupe propose des adresses variées offrant une large gamme de produits et de Tarifs.

En restauration rapide et pas chère, ne ratez pas le bokit, un sandwich rond et frit qui est garni d’une composition au choix, souvent morue, poulet ou jambon-fromage. Vous les trouverez dans des petits camions snack sur les places des bourgs, au bord des plages ou lors de manifestations. L’agoulou est aussi un sandwich rond mais avec du pain brioché et toasté à la façon panini.

La cuisine antillaise traditionnelle peut être dégustée dans les petits restos du coin, qui parfois ne payent pas mine mais qui proposent souvent des plats savoureux ! Un conseil, observez la fréquentation. Si les Guadeloupéens fréquentent le restaurant, c’est bon signe ! Souvent vous aurez même la possibilité de prendre votre plat à emporter.

Au restaurant, le riz, très consommé aux Antilles, vous sera toujours proposé en accompagnement. Mais nous vous invitons à commander plutôt des légumes racines, ignames, madère, malanga ou fruit à pain. Sans oublier la banane qui, verte, se consomme en légume appelé « poyo ».

Quelques plats traditionnels à goûter : un bébélé ou un chaudage à Marie-Galante, un dombré de crevettes, un poison grillé avec sa sauce chien, un consommé de pois de bois, un calalou...

Voyages organisés et guides

Nombreuses sont les agences qui organisent des voyages organisés ou des excursions accompagnées en Guadeloupe. Nous vous en recommandons deux, reconnues pour la qualité de leurs prestations « nature » et pour leur engagement dans une démarche durable :

Nature expérience : nature-experience.fr

Vert Intense : vert-intense.com

Une idée originale pour découvrir autrement les îles de Guadeloupe, une croisière d’île en île en catamaran à voile : 

Ti’Cata : ticata.fr

Ti Prens : tiprens.com

Filao : sur facebook : Croisières Guadeloupe sur le Filao

11Photo

Carte d’identité

La Basse-Terre

La Basse-Terre est l’île nature par excellence. Nommée Karukéra, l’île aux belles eaux, par les Amérindiens, on y rencontre de magnifiques cascades et des rivières limpides. De formation volcanique et abritant une vaste forêt tropicale, elle propose une grande diversité d’activités nature aussi bien terrestres que marines. C’est également une île riche en patrimoine historique et culturel fascinant à découvrir.

La Grande-Terre

La Grande-Terre est très connue pour ses longues plages de sable blanc qui ont attiré depuis longtemps un tourisme balnéaire de masse. Mais cette île calcaire possède bien d’autres richesses naturelles et des paysages pittoresques. Le caractère rural de l’intérieur des terres est à découvrir absolument !

Le centre

Le centre est le territoire le plus urbain. Il concentre de nombreuses activités économiques et culturelles. Les arts et le patrimoine y sont à l’honneur et les coins de nature sont étonnants. Un territoire dynamique et parfois même stressant qui offre cependant des espaces récréatifs favorisant la détente.

Les Iles

Multiples, les « Iles du Sud » disposent d’une identité individuelle à chacune d’elle. Elles ont cependant en commun une quiétude et une douceur de vivre que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Soumises à une double voire à une triple insularité, elles sont souvent tournées vers la mer. La pêche est une activité très développée à la Désirade et aux Saintes. Marie-Galante possède quant à elle un caractère rural très authentique.

Itinéraires

Une âme d’artiste

J1 Shopping écolo et artistique dans la vallée de Grande-Rivière et déjeuner artisanal dans la vallée de Beaugendre

J2 Commande d’un t-shirt artistique personnalisé et flânerie aux rythmes du Gwo Ka dans les rues de Pointe-à-Pitre un samedi matin

Entre terre et mer, l’eau dans tous ses états

J1 Découverte d’un étang de montagne et bain chaud dans la rivière Grosse Corde

J2 Immersion marine autour d’un îlet corallien

J3 Randonnée aquatique dans les eaux les plus froides de la Basse-Terre avec Vert Intense

J4 Balade sur les caillebotis à travers les eaux saumâtres d’un marais littoral

J5 Détente au bord de l’eau dans les Grand Fonds

J6 Flânerie en pleine ville autour d’une source limpide

J7 Navigation en canoë transparent dans l’une des plus belles baies du monde

Un saut dans l’Histoire

J1 Visite commentée d’une ancienne habitation caféière dans la vallée de Grande-Rivière

J2 Déjeuner dans une ancienne Habitation au pied de la Soufrière

J3 Visite guidée d’une ville d’Art et d’Histoire

J4 Recueillement au cimetière des esclaves et pique-nique à la Mahaudière

J5 Découverte de la vie d’autrefois. Randonnée sur le sentier littoral de la Grande-Pointe

Le milieu marin à l’honneur

J1 Randonnée palmée aux Ilets Pigeon avec un expert du milieu marin

J2 Immersion dans la mangrove avec un guide naturaliste

J3 Embarquement à la rencontre des cétacés avec des passionnés de mammifères marins

La nature source de bien-être

J1 Séjour dans les arbres à Deshaies

J2 Bain soufré à Sofaïa et dégustation d’une glace au gros thym

J3 Découverte des vertus médicinales des fruits et des plantes sur les hauteurs de Deshaies

J4 Spa et massages en pleine nature au gîte

J5 Descente de la Côte Sous-le-Vent et bain chaud en mer à la ravine Thomas

J6 Découverte des vertus du bois d’Inde à Terre de Bas

J7 Séjour zen au Moule

J8 Bain de boue thérapeutique à la plage de Babin 

J9 Spa et hammam « sous le ciel étoilé » au gîte

J10 Découverte des plantes médicinales à Petit-Canal

La Guadeloupe aux mille et une saveurs

J1 Atelier culinaire au Pays de la canne en fonction du programme

J2 Pique-nique gourmet sur la plage du Souffleur

J3 Visite d’une exploitation agricole et dégustation d’un café du terroir

J4 Exploration enivrante au circuit des épices

J5 Achat d’une bouteille de Vindorange au marché des Mornes à Baillif un vendredi soir

J6 Dîner dégustation de produits à base de manioc un samedi soir

J7 Commande de confitures de saison

Magazine

Le pays en quelques mots

Diversité... voici un mot qui résume parfaitement la Guadeloupe ! Il peut sembler étonnant qu’un petit archipel puisse présenter autant de territoires variés et singuliers. La Guadeloupe est plurielle tant dans ses paysages que dans la composition ethnique de la population. Une culture syncrétique née dans la violence du génocide amérindien et de l’esclavage mais qui se construit tant bien que mal, ballottée entre le cyclone de la mondialisation et la certitude de plus en plus forte de ce qu’elle a à apporter au monde.

Un archipel aux facettes multiples

Volcaniques, calcaires, sèches ou luxuriantes, les îles de Guadeloupe sont toutes uniques. Elles sont le fruit de l’activité des plaques tectoniques d’Amérique qui glissent sous celle des Caraïbes, mais elles ne se sont pas formées en même temps.